Prix d'Excellence

Cérémonie de remise des Prix d’excellence

Nous avons très hâte de célébrer la cérémonie de remise des prix d’excellence de cette année, qui aura lieu le 18 mai 2022 dans l’après-midi. Veillez à vous inscrire au Sommet sur le leadership pour assister à la cérémonie et soutenir les réalisations de vos collègues.

Cette année, l’APEX décernera les prix d’excellence suivants :

  • Prix de l’innovation
  • Prix de contribution communautaire
  • Prix de partenariatlogo des prix d'excellence
  • Prix de contribution pendant une carrière
  • Mention de service public
  • Prix du milieu de travail sain
  • Prix de leadership
  • Prix d’impact de la direction de l’APEX

Pour en savoir plus sur chaque prix et les critères de sélection, veuillez consulter la page de nomination aux prix d’excellence.  Si vous avez manqué la période pour soumettre une candidature, assurez-vous de consulter à nouveau ce site en novembre de chaque année, lorsque nous ouvrons la période de candidature.

Rejoignez-nous pour la cérémonie de remise des prix et venez soutenir vos collègues, vos mentors et vos équipes.

Félicitations à tous les nominés aux Prix d’excellence de l’APEX

L’APEX a reçu 52 nominations pour les prix d’excellence de cette année. C’est une tâche difficile de choisir un(e) lauréat(e) pour chaque catégorie avec de telles nominations.  Tous les nominés ont été informés de leurs nominations. Notre comité est en train de les examiner.

Affaires mondiales Canada

Ayesha Rekhi

Ambassadrice du Canada en République tchèque, Ambassade canadienne

Agence canadienne de l’inspection des aliments

Connie Abbott

Directrice exécutive, Innovation et Design, et Dirigeante principale adjointe de l’innovation

Agence de la santé publique du Canada

Stephen Bent

Vice-président par intérim, Groupe de travail sur le déploiement et la coordination des vaccins

Brigitte Diogo

Vice-présidente, Direction générale de la sécurité sanitaire et des opérations régionales

Agence des services frontaliers du Canada

Kelly Bélanger

Directrice générale, Direction de la gestion des projets et des services, Direction générale de l’information, des sciences et de la technologie

Calvin Christiansen

Directeur général, Groupe de travail sur la COVID-19

Lisa Laurencelle-Peace

Directrice générale, Région des Prairies

Agence d’évaluation d’impact du Canada

Steve Chapman

Directeur général, Direction des programmes nationaux

Agence du revenu du Canada

Ross Ermel

Sous-commissaire, Région de l’Ouest

Bureau du Conseil privé

Melanie Sullivan

Directrice exécutive, Bureau de la collectivité des communications

Défense nationale

Luc Beaudoin

Directeur – Sécurité (Gestion de l’information)

Troy Crosby

Sous-ministre adjoint (Matériel)

Robyn Hynes

Director General, Operations, Office of the Ombudsman

Seyi Okuribido-Malcolm

Directrice, Secrétariat de lutte contre le racisme et Chef, Conduite professionnelle et culture

Leanne Pelley

Directrice générale, Gestion des logements, Agence de logement des Forces canadiennes

Vivian Shih

Directrice générale – Opérations et services financiers

École de la fonction publique du Canada

Nathalie Laviades Jodouin

Vice-présidente, Opérations du secteur public et de l’inclusion

Emploi et Développement social Canada

Nasser Alsukayri

Directeur général, Solutions numériques d’entreprise, Direction générale de l’innovation, de l’information et de la technologie

Brenda Baxter

Sous-ministre adjointe,  Conformité, opérations et développement du programme, Programme du travail

Nathalie Beaulieu

Directrice générale, Innovation des solutions d’affaires

Mathieu Leprohon

Directeur général, Projet spécial, Direction générale de l’innovation, de l’information et de la technologie

Sheri Ostridge

Dirigeante principale d’audit et Chef de la gestion des risques

Garde côtière canadienne

Nicole Elmy

Directrice, Relations avec les autochtones- Direction de l’innovation, de la planification et de l’engagement, Opérations

Roger Girouard

Ex-commissaire adjoint, Région de l’Ouest

Anne Miller

Directrice, Réponse à la pandémie de COVID-19, Atlantique

Gendarmerie royale du Canada

Gail Johnson

Dirigeante principale des Ressources humaines

Chrim Lynam

Directeur général, Groupe national de coordination contre la cybercriminalité et Centre antifraude du Canada

Roch Séguin

Directeur, Sous-direction des services stratégiques, Opérations techniques

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

Farah Boisclair

Directrice, Groupe de travail anti-racisme

Julie Chassé

Directrice générale, Stratégie financière

Daniel Mills

Sous-ministre adjoint principal, Opérations

Corinne Prince

Directrice générale de l’Établissement pour l’Afghanistan

Infrastructure Canada

Michael Wronski

Directeur principal, Communications

Innovation, Sciences et Développement Canada

Cheryl Holden

Directrice, Direction de l’attraction des investissements, Direction générale de l’automobile, du transport, du numérique et des compétences industrielles

Santé Canada

Donald Messier

Directeur général – Planification et surveillance de la transformation numérique, Direction générale de la transformation numérique

Kelly Robinson

Directrice générale, Direction des produits de santé commercialisés, Direction générale des produis de santé et des aliments

Bruno Rodrigue

Directeur exécutif, Bureau de la modernisation des lois et des règlements, Direction des politiques, de la planification et des affaires internationales, Direction générale des produits de santé et des aliments

Services Correctionnel du Canada

Alessandria Page

Sous-commissaire régionale, région du Québec

Services partagés Canada

Shereen Benzvy Miller

Sous-ministre adjointe, Ressources humaines et paye de la prochaine génération

Dan Hiel

Directeur général, Stockage, sauvegarde, archives et services de fichiers, Centres de données

Services publics et Approvisionnement Canada

Simon Dubé

Directeur général / Dirigeant principal de la sécurité, Secteur de la sécurité et de la gestion des urgences, Direction générale de la surveillance

Tara Hartley

Directrice régionale, Soutien en approvisionnement Canada, Région du Pacifique

Caroline Landry

Directrice exécutive, Secteur de la politique stratégique

Robin Strang Lindsey

Directrice générale, Gestion des programmes et Services consultatifs en gestion financière, Finances, Administration et Direction générale des services immobiliers

Michelle N. Mascoll

Directrice exécutive, Direction générale de l’Approvisionnement

Tim Palmeter

Directeur régional, Services environnementaux et sites contaminés, Région de l’Ontario

Statistiques Canada

Josée Bégin

Directrice générale, Marché du travail, Éducation et Bien-être socioéconomique

Christine Léger

Directrice, Communications du recensement

Claudia Sanmartin

Directrice, Analyse stratégique, Publications et Formation

Téléfilm Canada

Christa Dickenson

Directrice générale et Chef de la direction

Transport Canada

Françoise Dehaye

Directrice régionale, Sûreté des transports et préparatifs d’urgence

Nicholas Robinson

Directeur général, Aviation civile

Quelques mots des nominés de 2022

« Merci pour ce message Carl et pour le travail continu de l’APEX pour soutenir les cadres du gouvernement.  Je suis surpris et honoré d’être nommé par un si grand groupe de pairs pour ce prix.  En ces temps extrêmement imprévisibles, les opportunités de reconnaissance deviennent tellement plus importantes pour nous aider à restaurer et à maintenir la résilience. »

« Je suis honorée et franchement humble que de chers collègues que j’admire vraiment investissent de l’énergie et des efforts pour soumettre une candidature pour moi. Je vous remercie ! Quelle merveilleuse nouvelle à recevoir aujourd’hui ! »

« Chers collègues, je suis sans voix. Touchée et honorée – vous êtes des drôles de singes ! Quel que soit le résultat final, je conserverai cette note – c’est la reconnaissance la plus importante que je puisse avoir, sans exception.  J’ai beaucoup de chance de pouvoir faire ce travail pour l’organisation et, surtout, pour ses membres. C’est vraiment l’aspect de mon travail que j’aime le plus. »

Le Prix est décerné à…

Desjardins Caisse de l'Administration et des Services publics
Photo de l'Hon. Jean Augustine

Mention de service public

L’Honorable Jean Augustine P.C., C.M., O.Ont., C.B.E.

Le prix de mention de service public reconnaît un Canadien dont l’apport à la fonction publique a été exceptionnel et qui contribue à mieux faire comprendre les services que rend la fonction publique à la société canadienne.

Entre 1993 et 2006, l’honorable Jean Augustine a rempli quatre mandats consécutifs à la Chambre des communes du Canada. Elle a également marqué l’histoire de cette institution en étant la première femme noire à y être élue. Cette pionnière a travaillé à améliorer les conditions des filles et des femmes, la diversité, la participation civile et l’autonomie économique.

Jean Augustine a occupé plusieurs postes remarquables, dont secrétaire parlementaire du premier ministre; ministre d’État pour le multiculturalisme et le statut de la femme; présidente du comité des affaires étrangères; vice-présidente de la Chambre des communes. Parmi ses succès législatifs, on compte le dépôt de la motion pour créer le Mois de l’histoire des Noirs, et le dépôt de la motion révolutionnaire des Célèbres cinq pour autoriser l’installation de statues représentant d’autres femmes que la Reine Elizabeth sur la colline parlementaire. Un précédent resté sans suite.

L’honorable Jean Augustine a joué un rôle de premier plan en incitant le gouvernement et la collectivité à se préoccuper de diversité et d’inclusion. Cette Canadienne extraordinaire est reconnue tant à l’échelle nationale qu’internationale, et sept grandes universités canadiennes lui ont chacune décerné un doctorat honorifique pour le travail qu’elle a accompli en éducation.

APEX logo
Photo de Donna Achimov

Prix d’impact de la direction de l’APEX

Donna Achimov

Sous-directrice, Dirigeante de la conformité, Secteur de la conformité, CANAFE

Le Prix d’impact de la direction de l’APEX (PID) célèbre et honore une personne qui collabore avec l’Association professionnelle des cadres supérieurs afin de contribuer de façon exceptionnelle à la réalisation de la vision et de la mission de celle-ci. Le PID sera remis avec mention à une personne qui tire parti de son leadership et de son influence pour produire au sein de la communauté des cadres supérieurs un impact considérable et conforme à l’orientation stratégique de l’APEX. Ce prix reconnaîtra les cadres supérieurs dont l’impact évident et soutenu résulte d’une seule importante contribution ou d’un engagement continu à la réalisation du mandat de l’APEX.

Donna Achimov est une leader inclusive dont l’impact se fait sentir tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du gouvernement du Canada. Elle a grandement contribué à façonner le programme d’innovation de la fonction publique, ainsi que sa culture d’ouverture, de transparence et d’intégrité. Son opinion est respectée dans le processus de prise de décision, et elle est réputée pour les efforts de collaboration qu’elle déploie auprès de partenaires stratégiques, d’homologues fédéraux, provinciaux, municipaux et territoriaux, et d’intervenants du secteur privé afin de soutenir les objectifs de la fonction publique.

Raven Law logo
Photo de Leanne Pelley

Prix de contribution communautaire

Leanne Pelley

Directrice générale, Gestion des logements, Agence de logement des Forces canadiennes, Défense nationale

Le prix de contribution communautaire de l’APEX Reconnaît un cadre supérieur qui, en tant que bénévole, a fait des contributions exceptionnelles à sa collectivité, tout en continuant à exceller dans la fonction publique. Ce prix est un honneur spécial attribué en hommage à Pierre de Blois, un chef de file qui a accompli de grandes réalisations tant à l’APEX que dans le milieu des organismes communautaires.

Bénévole dévouée pour l’Association d’Ottawa-Carleton pour personnes ayant une déficience intellectuelle (AOCPDI), et membre du conseil d’administration de cet organisme, Leanne Pelley démontre par ses nombreuses initiatives qu’elle a à cœur la communauté, qu’elle soutient les gens ayant besoin d’aide et qu’elle a une influence positive sur eux. Depuis 2019, Leanne est également bénévole pour la Légion royale canadienne, dans le cadre de « Leave the Streets Behind », un programme qui vient en aide aux vétérans sans abri, et pour Earthub (chapitre d’Ottawa), un réseau de personnes qui s’engagent à recueillir et à réutiliser des objets qui autrement seraient destinés aux sites d’enfouissement. Leanne donne l’exemple et ne rate jamais une occasion d’impliquer les autres. On peut toujours compter sur elle pour être la première à se porter volontaire dans un projet, et comme son enthousiasme est contagieux, il est presque garanti que son entourage la suivra.

ANRF logo
Photo de Roger Girouard

Prix de contribution pendant une carrière

Roger Girouard

Ex-commissaire adjoint, Région de l’Ouest, Garde côtière Canadienne

Le prix de contribution pendant une carrière reconnaît un cadre supérieur qui est un chef de file dans son secteur d’activité et qui, grâce à son travail exemplaire tout au long de sa carrière, a apporté une contribution importante à la fonction publique. Le candidat doit compter un minimum de 20 ans de service dans la fonction publique fédérale et au moins cinq ans comme cadre supérieur.

Roger Girouard a consacré sa vie et sa remarquable carrière à servir les Canadiens. Entré dans les Forces armées canadiennes en 1973, il a effectué de nombreuses missions tant au Canada qu’à l’étranger. En 2013, il a rejoint la Garde côtière canadienne en tant que commissaire, adjoint, Région de l’Ouest. Il a réussi à mener à bien son mandat en passant à travers certains des événements les plus marquants de l’histoire de cette organisation. Roger est la définition même du leader qui gère les ressources de façon responsable et encourage les autres à le faire. Son leadership repose sur les valeurs et l’éthique, et son approche peut se résumer par une phrase : « Si vous donnez la priorité aux gens, la mission se fera d’elle-même. » Ce leader inclusif veille à développer les talents des employés et pratique l’écoute active. Il croit que l’effort collectif est la seule véritable voie menant au succès. Non seulement Roger a-t-il obtenu des résultats concrets et atteint l’excellence en matière de service pour les Canadiens tout au long de sa carrière, mais il a fait preuve d’un haut niveau d’engagement envers les valeurs et l’éthique de la fonction publique.

Logo Deloitte
Photo de Claudia Sanmartin

Prix de l’innovation

Claudia Sanmartin

Directrice, Division de l’analyse stratégique, des publications et de la formation, Statistiques Canada

Le prix de l’innovation reconnaît un cadre supérieur qui a fait preuve d’un rendement et de réalisations remarquables grâce à des approches novatrices et créatives qui ont donné lieu à des programmes, des produits, des services ou des initiatives nouveaux ou améliorés.

Grâce à son leadership transformationnel, à son esprit d’innovation et à sa créativité, Claudia Sanmartin a fait progresser la Stratégie des données de Statistique Canada et le programme de modernisation de cette organisation. Claudia a en effet pris des mesures tournées vers l’avenir pour inciter ses équipes et ses collègues à élaborer un programme complet de littératie en matière de données. Ce programme a permis aux décideurs de tout le pays de faire des choix basés sur des données probantes et, ainsi d’avoir un impact positif sur la santé, la qualité de vie et l’économie à venir des Canadiens. Grâce à l’approche collaborative de Claudia, les experts de classe mondiale de son équipe ont donc pu partager leurs connaissances avec les Canadiens, et ce, d’une façon rentable. Vouée au développement de l’innovation, Claudia possède les qualités d’un leader novateur de la fonction publique : imagination, créativité, humilité et dynamisme.

Telfer Programmes pour Cadres
Photo de Gail Johnson

Prix de leadership

Gail Johnson

Dirigeante principale des ressources humaines, Gendarmerie royale du Canada

Le prix de leadership reconnaît un cadre supérieur qui vise continuellement l’excellence, les meilleures pratiques de gestion et les améliorations en milieu de travail. Reconnaît un leadership remarquable qui constitue un modèle pour la fonction publique, et qui se traduit par l’amélioration des programmes, des services ou des initiatives.

Gail Johnson est reconnue comme un phare d’authenticité et de progrès au sein de la communauté des gestionnaires de personnes de la fonction publique. Cette visionnaire fait preuve de réflexion dans la transformation des systèmes et la modernisation des processus de gestion des personnes. De plus, elle donne à ceux qui l’entourent les moyens d’agir avec confiance lorsqu’ils prennent des risques stratégiques. Que ce soit à EDSC, à la table de direction de la GRC, en tant que SMA championne du Black Executives Network, ou en tant que présidente du Conseil des ressources humaines, Gail réussit à rassembler les leaders, et les aide à se rallier à un but commun et à agir. La nomination de Gail souligne son grand dévouement au leadership, à l’inclusion, et à l’exploration de nouvelles approches de recrutement permettant d’atteindre une meilleure représentation.

Logo of Sunlife
Photo d'Ayesha Rekhi

Prix du milieu de travail sain

Ayesha Rekhi

Ambassadrice du Canada en République tchéque, Ambassade du Canada, Affaires mondiales Canada

Le prix du milieu de travail sain de l’APEX reconnaît un cadre supérieur qui a pris part à la mise en œuvre d’une ou de plusieurs initiatives visant à favoriser un milieu de travail sain et qui les a appuyées sans réserve. Cette personne dirige avec empathie et s’engage à créer un environnement de travail inclusif pour le bien-être physique, mental et émotionnel de tous.

Tout au long de sa carrière, Ayesha Rekhi a incarné le leadership reconnu par le Prix du milieu de travail sain – et elle continue de le faire en tant qu’ambassadrice du Canada en République tchèque. Grâce à ses efforts et à son leadership, elle a favorisé la mise en place d’un environnement de travail inclusif, qui a donné les moyens d’agir aux employés de l’ambassade et les a incités à se mobiliser et s’engager. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, Ayesha supervise également le réseau des missions canadiennes en Europe, et soutient d’autres chefs de mission, des gestionnaires, et des représentants de la diversité et de l’inclusion en leur faisant part de ses propres expériences et en leur fournissant des outils. Ayesha a contribué activement à changer la culture de stigmatisation, en mettant notamment l’accent sur la santé mentale et le bien-être au travail. Durant la pandémie, elle s’est concentrée sur la résilience du personnel, en portant une attention particulière aux initiatives de bien-être et à la cohésion des d’équipes virtuelles. Comme le fait de travailler dans un pays socialement conservateur représentait une difficulté supplémentaire, Ayesha a adopté une approche de leadership pratique et personnelle pour établir la diversité, un sentiment d’appartenance et un climat de confiance au sein de l’ambassade.

Nelligan Law Logo
Photo de Corinne Prince

Prix du partenariat

Corinne Prince

Directrice générale de l’Établissement pour l’Afghanistan, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

Le prix de partenariat reconnaît un cadre supérieur qui établit des partenariats puissants et une collaboration efficace afin d’obtenir des résultats significatifs pour les Canadiens et pour l’amélioration de la communauté des cadres. Ce cadre supérieur travaille en étroite collaboration avec un groupe diversifié d’intervenants au Canada et à l’extérieur de nos frontières. Le lauréat de ce prix crée et entretient des relations de confiance et est conscient des besoins et des contraintes de ses partenaires lorsqu’il cherche des solutions.

Dans le poste qu’elle occupe à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, Corinne Prince se consacre à l’amélioration de la collaboration et à l’établissement de partenariats. Afin de préparer le terrain pour accueillir au moins 40 000 réfugiés afghans au Canada, Corinne a fait preuve d’excellence en tissant des liens professionnels novateurs et durables avec des organismes traditionnels d’établissement de nouveaux venus, avec la société civile et avec le secteur privé. C’est ainsi qu’elle a établi des relations avec de grandes sociétés, des groupes de vétérans, des fournisseurs de services de relocalisation, des propriétaires d’immeubles à logements, des élus, des alliés de divers paliers gouvernementaux, des médias, des clients et d’autres partenaires pour solliciter leur soutien, tout en comprenant réellement leurs exigences et leurs contraintes uniques. Elle a réussi à rapprocher ces groupes afin de transformer les besoins en actions. Les excellents résultats de Corinne reposent certes sur son travail auprès de nombreux partenaires, mais aussi sur l’écoute dont elle a fait preuve à l’égard de la communauté des réfugiés afghans et sur le leadership compatissant qu’elle exerce auprès de son équipe.

Transcription du discours de la greffière par intérim du Conseil privé du Canada

SOMMET SUR LE LEADERSHIP ET CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX D’EXCELLENCE 2022 DE L’APEX
DISCOURS D’OUVERTURE

Par Janice Charrette
Greffière par intérim du Conseil privé et secrétaire du Cabinet
18 mai 2022


Introduction

Bonjour!

Je tiens d’abord à souligner que je m’adresse à vous aujourd’hui depuis le territoire traditionnel non cédé du peuple algonquin des Anichinabés, et je remercie les gardiens qui ont travaillé pour que moi et ma famille puissions vivre et travailler ici. Je vous invite tous à réfléchir aux gardiens traditionnels de la terre où vous vous trouvez et à penser aux contributions qu’ils ont apportées à ce pays.

Je suis ravie de vous parler aujourd’hui et de célébrer les réalisations de la communauté des cadres supérieurs. Je débuterai en adressant un merci tout spécial à Carl, qui a récemment succédé à Jacqueline en tant que chef de la direction de l’APEX. Félicitations Carl! Je vous souhaite beaucoup de succès dans l’exercice de vos nouvelles fonctions auprès de cette importante communauté. Je tiens également à remercier l’équipe de l’APEX et l’École de la fonction publique du Canada qui contribuent à la tenue de cet événement.

Depuis plus de 35 ans, l’APEX représente les intérêts de la communauté des cadres supérieurs de la fonction publique à l’échelle du Canada, et ce, par l’entremise de services-conseils et de services de défense stratégique, de recherche appliquée et de perfectionnement professionnel. J’encourage tous ceux qui ne sont pas déjà membres de l’APEX à joindre dès aujourd’hui cette communauté dynamique. Merci, Carl et les membres de l’équipe de l’APEX pour tout ce que vous faites et pour avoir organisé ce fantastique Sommet.

Bien que nous soyons ici d’abord et avant tout pour célébrer les extraordinaires lauréates et lauréats de cette année, je profiterai de l’occasion pour souligner le fantastique travail accompli par les quelque 8 000 cadres supérieurs de la fonction publique du Canada – les services que vous avez rendus et les sacrifices que vous avez consentis au cours de la dernière année sont incroyables. Grâce à votre remarquable leadership, vos équipes ont pu rendre d’innombrables services de qualité à la population canadienne. Je suis fière de vous. Bravo à tous. Merci.

Merci et félicitations

Je tiens à m’arrêter un instant pour vous dire que si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de mon discours, que ce soit mes remerciements pour tout ce que vous avez fait.

Ces deux dernières années ont été exigeantes pour les leaders de la fonction publique. Et vous avez relevé le défi en faisant ce qu’il fallait!

En tant que leaders, vous avez fait votre travail et tenu vos engagements, tout en gérant des employés qui ont dû passer à un environnement virtuel et travailler à distance, sans pratiquement aucune préparation. Vous avez su concilier le besoin de rigueur avec le besoin d’agilité et de réactivité. Pour résoudre les problèmes, vous avez fait preuve d’une créativité qui a permis au gouvernement de réagir de façon stratégique. Et vous avez fait tout cela dans un contexte de gouvernance qui, si je me fie à ce que j’ai connu dans ma carrière, était fort complexe et compliqué.

Pour faire tout cela, il faut du leadership. Il faut des leaders extraordinaires qui entendent l’appel du devoir et qui y répondent, qui font ce qu’ils ont à faire en collaborant, en innovant et en prodiguant des conseils à valeur ajoutée à leurs supérieurs, à leurs ministres et au premier ministre. Des leaders qui prennent soin d’investir en temps et en efforts pour diriger, motiver et soutenir leurs équipes – créant ainsi le modèle de l’engagement et de la fonction publique à son meilleur. Vous avez dirigé avec cœur, tout en composant avec une pression implacable et absolue.

Je sais que tout cela vous a demandé beaucoup de travail. Des sacrifices. Du stress. Et je sais que cela a été difficile. J’ai lu avec attentivement les résultats du sondage de l’APEX.

Encore une fois, merci. Merci pour tout ce que vous avez fait. Pour la façon dont vous l’avez fait. Pour votre service et pour votre engagement envers notre mission, qui consiste à servir la population canadienne et à faire du Canada le pays par excellence où travailler et fonder une famille.

Toute l’équipe des sous-ministres, le greffier Shugart, la sous-greffière Drouin et moi-même sommes fiers de faire partie de cette communauté. Vous avez toute notre gratitude, tout notre respect et toute notre confiance.

Nous n’avons pas très souvent l’occasion de célébrer les cadres supérieurs. Je suis donc ravie de pouvoir souligner vos réalisations. Les Prix d’excellence de l’APEX représentent le summum de la reconnaissance, car ils sont décernés par vos pairs. Il s’agit de l’une des plus grandes marques d’honneur que vous pouvez recevoir en tant que cadre supérieur de la fonction publique.

Je tiens donc à dire aux lauréates et au lauréat des Prix d’excellence de l’APEX pour l’année 2022 :

  • Claudia Sanmartin de Statistique Canada, Prix de l’innovation;
  • Leanne Pelley du MDN, Prix de contribution communautaire;
  • Corinne Prince d’IRCC, Prix de partenariat;
  • Roger Girouard de la Garde côtière canadienne, Prix de contribution pendant une carrière;
  • L’Honorable Jean Augustine, Mention de service public;
  • Ayesha Rekhi de l’ambassade canadienne en République tchèque, Prix du milieu de travail sain;
  • Gail Johnson de la GRC, Prix de leadership;
  • Donna Achimov de CANAFE, Prix d’impact de la direction de l’APEX.

Bravo et félicitations!!

Ces prix sont très importants. Ils témoignent de votre passion, de vos efforts et de votre courage. Je sais que certains jours, nous avons l’impression de tourner en rond et de ne servir qu’à éteindre des feux, mais ces Prix soulignent ce que vous pouvez accomplir de remarquable même en temps de crise.

Je crois que les Prix 2022 sont particulièrement importants – car ils soulignent les réalisations d’une année où beaucoup de gens ont accompli du travail remarquable en dépit des nombreuses difficultés auxquelles ils faisaient face.

Permettez-moi donc de dire quelques mots sur cette année que nous venons de passer.

Bilan de l’année

Je sais que nous avons tous l’impression d’avoir vécu un tourbillon – un autre!! Personne ne pouvait prédire comment la deuxième année de la pandémie allait se dérouler compte tenu des difficultés que nous vivions en parallèle et des changements que nous devions adopter en un rien de temps. Ceux qui étaient fans de l’émission de télé Friends se souviendront de la scène où Ross hurle « PIVOT! » pendant qu’ils sont quelques-uns à transporter un énorme sofa dans un minuscule escalier – certains de nos défis nous ont amenés à exécuter des manœuvres qui semblaient tout aussi laborieuses. Il est remarquable de voir comment les fonctionnaires ont répondu aux besoins des Canadiens à un moment où ils avaient le plus besoin de nous.

Lorsqu’on énumère des réalisations, on risque toujours d’en oublier ou d’oublier des intervenants – et c’est encore plus difficile dans une période aussi exigeante. Je vais quand même tenter de souligner certains faits saillants.

Pour commencer, la fonction publique a fait ce que les Canadiens attendaient d’elle face à la Covid. Nous avons livré la marchandise pour ce qui est des vaccins salvateurs – depuis les approbations réglementaires jusqu’à l’acquisition, la distribution, la sensibilisation du public, les campagnes d’information, ainsi que l’aide et la coopération à l’international. Oh, et nous avons également eu un mandat de vaccination pour la fonction publique et au-delà. Nous avons livré la marchandise quant à l’approbation, à l’acquisition et à la distribution de millions de trousses de tests sur les produits thérapeutiques et biologiques, et nous avons répondu à des demandes d’aide des provinces et territoires. Nous avons soutenu les communautés autochtones de façon incroyable. Nous avons continué d’assurer pendant les vagues successives de la COVID-19 et les nouveaux variants. Nous avons conçu et offert des programmes de soutien qui ont permis de garder les Canadiens en sécurité, et nous avons aidé financièrement les familles et les entreprises à traverser les phases de restrictions sanitaires. À l’heure actuelle, le taux d’emploi est supérieur à ce qu’il était avant la pandémie, et nous avons réussi à éviter de potentiels effets à long terme sur les travailleurs et notre économie. Après Delta, Omicron et les autres variants – je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais moi, je ne tiens absolument pas à ce qu’on me rappelle d’autres lettres de l’alphabet grec!

Ensemble, nous avons aidé le Canada à gérer bien d’autres crises. Ainsi, la fonction publique a soutenu les Canadiens lors d’inondations et d’incendies de forêt, surtout dans l’Ouest canadien. Et nous participons aux efforts de reconstruction des provinces et des communautés touchées. Nous avons soutenu des opérations de secours internationales extrêmement difficiles, notamment en Afghanistan, lorsque Kaboul est retombée aux mains des talibans le jour même du déclenchement des élections fédérales de 2021. À ce jour, plus de 12 000 Afghans sont arrivés au Canada, où ils peuvent refaire leur vie en sécurité. Et nous continuons d’aider d’autres citoyens à quitter leur pays. Nous en sommes actuellement à la onzième semaine des horribles assauts de la Russie contre le peuple merveilleux de l’Ukraine, ce qui nécessite un tout autre niveau de réaction du gouvernement. Ensemble, nous avons relevé les défis des convois, des barrages frontaliers et de l’occupation d’Ottawa, ce qui a nécessité le recours à la Loi sur les mesures d’urgence, une première dans notre histoire.

Au-delà des crises, les leaders de la fonction publique ont travaillé au développement et à la mise en œuvre de l’ambitieux programme que ce gouvernement a prévu pour le pays. Ensemble, nous avons mis en place les mesures prévues au Budget 2021 – le plus important budget de l’histoire canadienne – et les programmes de relance nécessaires pour soutenir la reprise économique du Canada à la suite de la COVID. Notamment, nous avons finalisé des accords bilatéraux sur des programmes d’apprentissage et de garde de jeunes enfants avec les treize provinces et territoires en un temps record – un projet qui aura un impact concret sur la vie des parents à l’échelle nationale. Et maintenant, dans le cadre du Budget 2022, nous avons un ensemble d’importantes initiatives à mettre en place. C’est le cas du Plan de réduction des émissions de 40 à 45 % d’ici 2030, le premier du genre au Canada, et de l’engagement de notre pays sur la voie de la carboneutralité d’ici 2050.

Nous nous sommes attaqués à l’oppression et au racisme systémiques présents au sein de notre société et de nos institutions. Nous avons appuyé le gouvernement lorsqu’il a aidé les Canadiens à progresser sur la voie de la réconciliation avec les peuples autochtones, nous avons tous déploré la découverte de tombes anonymes d’enfants autochtones dans d’anciens pensionnats et nous avons mis en place des moyens pour aider à guérir les blessures que ces découvertes ont rouvertes.

En nous appuyant sur les valeurs fondamentales de la fonction publique que sont la non-partisanerie et l’engagement envers les principes démocratiques, nous avons soutenu la transition du gouvernement après l’élection. Bien que le même gouvernement ait été réélu, nous étions prêts à toute éventualité. Par ailleurs, il y a quand même beaucoup de travail à faire pour accueillir un nouveau cabinet, de nouveaux ministres et un nouveau mandat.

Malgré le fait que cette liste de réalisations et défis puisse vous sembler longue, il y en a eu d’autres, remarquables. Il y en a tout simplement trop pour que je les mentionne tous!

Cela dit, vous devriez tous être extrêmement fiers de l’histoire que ces exploits racontent. Elle parle de l’ampleur et de la portée des problèmes auxquels vous avez fait face. Elle parle de l’occasion incroyable que nous avons eue en tant que fonction publique et fonctionnaires de participer à quelque chose de grand et de difficile. Nous avons ainsi contribué à résoudre des problèmes presque insolubles. À faire une différence de taille dans la vie des Canadiens. À changer les choses.

Le renouveau de la fonction publique et l’avenir

Je suis très impressionnée par la façon dont la fonction publique – sous votre leadership – s’est adaptée pour livrer la marchandise dans ce contexte.

Nous travaillons depuis plusieurs années au renouveau de la fonction publique. Grâce aux initiatives Objectif 2020 et Au-delà de 2020, nous visons à être plus agiles, plus inclusifs et mieux outillés pour servir les Canadiens.

Cela dit, j’ai l’impression que nous avons accéléré nos efforts de renouvellement au cours des deux dernières années!

Pensez à tout ce que nous avons appris et mis en œuvre au cours des deux dernières années –

  • Comment déployer la technologie pour mieux faire la collaboration et moderniser la livraison de services aux Canadiens;
  • Comment recueillir, utiliser et transmettre des données incluant les données désagrégées pour mieux cibler nos programmes et services;
  • Comment agir plus rapidement, mobiliser nos effectifs et donner aux fonctionnaires les outils dont ils ont besoin pour travailler efficacement sur place et à distance;
  • Comment encourager la diversité, l’équité et le bien-être au sein de nos équipes.

Je suis fière de la façon inspirante dont la fonction publique s’est mobilisée. Notamment, nous avons été capables de collaborer afin de produire les résultats que nous devons produire pour les Canadiens – les résultats que nous devons leur livrer. Le gouvernement fait maintenant pression pour que nous étendions une pareille performance à tous les éléments du programme – là où le succès se mesure à l’aune de la mise en œuvre concrète de réels changements et de l’impact de l’intervention du gouvernement sur les gens et les familles.

Au cours des dernières années, nous avons été à l’origine de fantastiques innovations que nous devrions conserver à l’avenir. Les régions sont mieux reliées au centre, et l’écart entre les opérations et l’élaboration de politiques a été réduit. Nous avons découvert de nouvelles façons de mobiliser les parties prenantes et d’accélérer nos processus. Dans de nombreux domaines, on exige que nous allions encore plus loin et que nous avancions encore plus rapidement. C’est le cas de la numérisation de la livraison de nos services – je crois que tout ce magasinage en ligne pendant la COVID a rendu nos processus sur papier encore plus désuets.

Nous pouvons poursuivre sur cette lancée. Le moment est venu d’intégrer les pratiques exemplaires et les enseignements tirés de la réponse pendant toutes ces crises. Chacun de vous a un rôle essentiel à jouer à cet égard.

Je crois que ces réflexions sont nécessaires au moment où nous nous préparons à délaisser un modèle où le télétravail était la seule solution. C’était le choix à faire durant la crise. Mais nous devons maintenant créer un nouveau modèle – un milieu de travail hybride qui combinera nos meilleures traditions et des méthodes émergentes, le travail en personne et le travail à distance, de façon à nous permettre de produire les meilleurs résultats qui soient pour les Canadiens.

Voilà les principes qui doivent nous guider alors que nous allons de l’avant – les contribuables canadiens méritent de profiter de programmes et de services de qualité. Dans les divers ministères et agences, les leaders de tous les niveaux s’efforcent de comprendre ce qui fonctionne le mieux pour leurs opérations et leurs employés. J’espère qu’en septembre nous pourrons adopter le nouveau modèle que nous aurons choisi – quel qu’il soit. Bien entendu, ce modèle pourra, dans une certaine mesure, être adapté aux différents besoins des organisations à l’échelle de la fonction publique. Mais nous devons éviter de nous faire concurrence les uns les autres et viser l’harmonisation là où cela a du sens, en fonction des résultats que nous essayons de produire pour les Canadiens.

Comme c’est le cas de n’importe quel changement, celui-ci sera difficile à gérer. Et je suis impatiente de travailler avec l’APEX pour vous fournir les outils et l’aide dont vous jugerez avoir besoin pour diriger nos employés dans cette transition et gérer la résistance et l’anxiété qui accompagnent tout changement – d’autant plus que celui-ci arrive après deux ans à travailler selon un modèle différent.

Je ne sous-estime pas les défis qui nous attendent. Mais je sais que la confiance de la population envers les institutions est mise à rude épreuve au sein de notre société, y compris dans la fonction publique. Nous devons donc montrer que nous méritons cette confiance. Je vais avoir besoin de votre aide pour mener à bien cette transition et pour recréer un modèle de gestion qui soutiendra une fonction publique très performante dans un monde hybride.

Diversité et Inclusion

Un autre facteur déterminant de notre capacité à conserver la confiance des Canadiens est le respect de nos valeurs. Pour nous, l’un des critères est de savoir si nous pouvons démontrer que notre fonction publique est déterminée à être représentative du pays que nous servons et un modèle d’employeur juste et équitable.

Ensemble, nous avons fait des progrès pour faire progresser nos efforts de lutte contre le racisme et la discrimination, pour bâtir un milieu de travail qui favorise la diversité et l’inclusion et pour réduire les obstacles à l’accessibilité.

Mais nous avons beaucoup plus à faire.

Les dirigeants de l’ensemble de la fonction publique ont répondu avec enthousiasme à l’appel à l’action lancé par Ian Shugart en janvier 2021. Il a inspiré des efforts et stimulé le changement, mais nos employés et les Canadiens exigent plus de nous – plus d’action, moins de paroles.

Sachez-le bien : c’est un moment de leadership. Nous devons moderniser les systèmes et la culture de notre institution afin de tirer pleinement parti des talents avec lesquels nous avons le privilège de travailler et de donner à tous l’occasion d’apporter leur contribution maximale. C’est ce que signifie vraiment le respect de nos valeurs.

Voici trois secteurs où, selon moi, il faut davantage passer à l’action :

  1. Certains ministères et agences sont encore à l’étape de la sensibilisation et de la compréhension. C’est vraiment important, mais nos efforts doivent porter sur la prise de mesures réelles et significatives pour remédier aux inégalités systémiques dans nos organisations;
  2. Chaque leader peut agir de son propre chef pour gérer les difficultés systémiques au sein de son organisation, notamment en favorisant l’accès à la formation linguistique, ainsi que par le parrainage, la formation d’alliances, les promotions, la façon de promouvoir et d’offrir du perfectionnement et par un soutien en matière de santé mentale qui tient compte de la culture. Examinez votre milieu; toutes les voix se font-elles entendre? Avez-vous exprimé clairement ce que vous attendez de vos gestionnaires à cet égard? Que faites-vous pour façonner les comportements que vous attendez d’eux?
  3. Je crois que nous pouvons tirer des leçons de notre approche ACS Plus afin d’incorporer des intersectionnalités plus complexes dans les politiques, les initiatives et les programmes, qu’ils soient internes ou externes. Pensez aux façons dont nous pouvons mieux soutenir et inclure les personnes en situation de handicap, les membres de la communauté LGBTQ2+, les membres des minorités religieuses, ainsi que les Autochtones, les Noirs et les autres employés racialisés qui sont souvent victimes de racisme, en plus de subir de la discrimination et des difficultés du seul fait d’appartenir à ces groupes.

Santé mentale

Malgré mon enthousiasme pour tous les progrès que nous avons réalisés afin de nous renouveler et de relever les défis inhérents à la diversité et à l’inclusion au cours des dernières années, je reconnais que certains changements adéquats en temps de crise ne sont pas optimaux pour notre future façon de travailler.

Et bien que notre travail soit gratifiant et valorisant, il n’en demeure pas moins que nous avons une lourde charge de travail, que nous avons subi beaucoup de changements rapides et beaucoup de pression à cause de la complexité de nos tâches et que nous devons gérer de nombreuses priorités. Beaucoup d’employés ont travaillé comme des forcenés au cours des deux dernières années. Beaucoup ont peine à atteindre un équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle. Beaucoup s’inquiètent de leur niveau d’épuisement et de celui de leurs équipes.

La liste des réalisations et des succès de la dernière année est remarquable – mais c’est une longue liste de choses importantes et difficiles. Or, c’est difficile de faire des choses difficiles. Et faire des choses difficiles tout en dirigeant des équipes durant une deuxième année de pandémie est vraiment difficile. Les gens sont fatigués. Non, ils sont épuisés, et ce n’est pas étonnant. C’est très exigeant de changer les choses et de diriger en période de crise, même si ça peut être épanouissant.

Comme je vous l’ai dit plus tôt, j’ai examiné attentivement les résultats de l’Étude sur le travail et la santé des cadres supérieurs de l’APEX. J’ai vu que les cadres supérieurs vivent des difficultés. Ils sont très fiers de leur travail et sont très dévoués envers le Canada et les Canadiens. Mais tout cela leur coûte cher – trop cher – en stress et en épuisement professionnel, ce qui me préoccupe. Ils travaillent de longues heures, le travail empiète sur leur vie personnelle et ils ont pris peu de congés – voire pas du tout – à cause de l’impossibilité de voyager en temps de COVID. Et je suis convaincue que le fait de travailler à distance sans le soutien qu’ils obtiennent habituellement de leurs collègues aggrave la situation.

Ce n’est pas un problème propre au secteur public. Mais c’est un signal d’alarme pour nous tous.

Diriger des organisations est exigeant. Les leaders doivent pouvoir refaire le plein d’énergie et faire preuve de résilience pour s’acquitter de leurs fonctions efficacement.

Il n’y a pas de solutions simples à ce problème.

Une bonne nouvelle c’est que nous sommes dans une meilleure posture qu’il y a 10 ans parce que, maintenant, nous parlons de ces choses. De meilleures ressources s’offrent à nous. En général, les gens sont plus conscientisés et, par conséquent, je pense qu’il y a moins de risque d’être stigmatisé pour avoir cherché de l’aide. Mais de toute évidence, nous avons encore un long chemin à parcourir pour créer une culture qui repose sur des attentes plus claires et qui offre plus d’espaces pour le rétablissement, y compris une utilisation plus délibérée du temps passé au bureau.

Pour y parvenir, nous devons prendre soin de nous-mêmes et des autres. À vrai dire, prendre soin de vous-mêmes devrait faire partie de votre description de travail! C’est la seule façon d’être vraiment présent pour vos équipes. Chacun d’entre nous doit être conscient de ce qu’il fait et demander de l’aide quand il en a besoin.

Tout ça renforce pour moi l’importance d’aborder les autres avec empathie. La santé mentale est une question fondamentalement humaine. Il y a des gestes faciles qui peuvent contribuer à créer un environnement plus sain, comme : se saluer le matin; prendre des nouvelles d’un employé ou d’un collègue qui a eu des difficultés; souligner et reconnaître l’excellent travail des employés. Peut-être que cela ne résoudra pas complètement le problème, mais c’est le moins que l’on puisse faire. En participant dans cette conférence, vous avez déjà pris une étape importante pour trouver des outils, des ressources et des solutions, en travaillant avec toute la communauté des dirigeants.

Pensez à comment vous voulez prendre le contrôle de votre propre situation, sachez que vos employés vous regardent toujours comme modèle et demandez l’aide avant qu’il soit trop tard. Je vous en prie.

Conclusion

Je sais que contrôler la situation et demander de l’aide nécessite du courage. Pour ma part, je m’engage à travailler à améliorer la planification, à renforcer le besoin d’établir des priorités claires et à les maintenir, et à donner aux gens le temps dont ils ont besoin pour mener à bien les choses importantes et difficiles qu’ils doivent faire.

Je dois cependant vous prévenir. Il est peu probable que, dans le contexte où nous évoluons, les choses deviennent plus faciles ou que le rythme ralentisse. Les crises se succèdent dans notre monde incertain.

Ce que je peux vous dire c’est que nous sommes dans ce contexte ensemble. Nous allons trouver une solution ensemble.

Vous êtes des leaders de la fonction publique durant l’une des périodes les plus exigeantes et tumultueuses de l’histoire moderne. En cette époque perturbée, nous ne pouvons pas recourir à nos vieux modèles de leadership. Mais nous pouvons en inventer de nouveaux. Vous l’avez fait – pensez à tout ce que vous avez accompli au cours des deux dernières années. Et vous avez dirigé avec cœur et courage. Vous avez eu sur notre pays un impact considérable et significatif! Il n’est pas étonnant que nous soyons tous épuisés – mais j’espère que vous êtes aussi extrêmement fiers.

Le renouvellement offre une formidable occasion de créer une fonction publique de premier ordre qui soit innovante, diversifiée, représentative et à la pointe du progrès. Nous sommes au bord du précipice du changement dans notre fonction publique, dans notre société et dans le monde entier.

Je vous invite à saisir ce moment. À en faire partie. Et à diriger avec courage et humanité. Chacun d’entre nous a le pouvoir de nous guider vers un avenir plus prometteur.

Encore une fois, félicitations aux lauréates et au lauréat des Prix d’excellence 2022 de l’APEX. Vous nous inspirez. Profitez de la Cérémonie. Prenez le temps de célébrer vos succès et tout ce que vous avez accompli. Profitez des présentations de ce Sommet.

Je suis fière de travailler à vos côtés, chers collègues.

Merci, thank you, megweetch.

Merci aux commanditaires de nos Prix d’excellence

pour aider à reconnaître l’excellent travail que les cadres accomplissent

Sunlife logo
Prix du milieu de travail sain
Deloitte logo
Commanditaire du Prix de l'innovation
Raven Law logo
Commanditaire du Prix de contribution communautaire
Telfer Programmes pour Cadres
Prix du leadership
Nelligan Law Logo
Prix de partenariat
NAFR Logo
Commanditaire du Prix de contribution pendant une carrière
Desjardins Caisse de l'Administration et des Services publics
Commanditaire du Prix de mention de service public
APEX logo
Prix d'impact de la direction de l'APEX
Follow by Email
Twitter
LinkedIn